Accueil Conseils de voyage Prendre les mesures préventives pour les voyageurs à risques particuliers

Prendre les mesures préventives pour les voyageurs à risques particuliers

9
0
StockSubmitter|||$|0N|0000000000000000000000000000000000000000|[email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected]$[email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected][email protected]$$|||$$0$0$0|_______________________________________|0000000000000000000000000000000000000000|

La mobilité progressive des masses et l’accroissement de la prévalence d’épidémies chroniques et pathologies relatives à l’immuno-dépression ont mené à une croissance élevée des routards à risques particuliers voyageant dans les îles. Pour ces derniers, le choix des normes préventives exclusives et une planification minutieuse du voyage s’avèrent utiles.

Recommandation pour le nourrisson et l’enfant

Pour le nourrisson, lui donner le sein reste la meilleure recommandation vu que l’allaitement artificiel sollicite des modalités d’hygiène astreignantes. En général, c’est assez complexe à pratiquer sous les tropiques, pour ne parler que de l’usage d’eau de qualité afin de préparer le biberon et le laver. Concernant les plus grands, ils ne doivent consommer et boire qu’avec des adultes qu’ils connaissent et ils doivent se nettoyer les mains à l’eau et les savonner avant et après avoir mangés et après les petits besoins. De plus, ils ne doivent pas prendre des produits commercialisés dans les ruelles. Pour se prémunir des risque de paludisme, le nourrisson doit dormir sous une moustiquaire trempée d’insecticide dès le coucher. Les répulsifs s’emploient dès 6 mois. Pour la fièvre, les mesures à se conformer en voyage restent universelles : l’enfant devra être dévêtu, installé dans un lieu frais avec des boissons à volonté et fraîches, des serviettes mouillées sur le corps et doit prendre des bains à degré un peu plus bas que celui du corps.

Protéger les enfants des animaux

En brousse, un avis et une attention importante sont nécessaire concernant les menaces par rapport aux animaux tels que les chiens errants mais aussi par rapport à la végétation, à l’emploi d’outils tranchants et au feu. Il faut donc restreindre les relations de l’enfant avec les bêtes, ce qui inclue les animaux domestiques. Toute piqûre, déchirure ou léchage sur une peau mordue doit être savonnée, puis désinfectée au moyen d’un antiseptique avant d’être auscultée pour un hypothétique traitement après une soumission contre la rage. Il est impérativement recommandé pour les petits de plus de 1 an qui vont se rendre dans les contrées d’infection de rage de se faire vacciner car 40 % des proies étant des enfants.